Les causes du cancer du poumon

0
26

Le cancer du poumon est une maladie redoutée qui comme son nom le dit touche au principal organe de l’appareil respiratoire. Souvent accompagnée de symptômes gênants tels que des douleurs thoraciques, la toux persistante et l’essoufflement, cette pathologie représente un sérieux danger pour la santé. Elle s’installe de façon progressive et n’apparaît pas spontanément. En effet, plusieurs facteurs conduisent au développement des cellules cancéreuses dans le poumon. Pour mieux s’en prémunir, il est ainsi important de connaître les facteurs de risque qui font le lit à cette maladie.

Le Tabagisme

Fumer du tabac constitue de loin le plus grand facteur de risque pouvant conduire au développement d’un cancer du poumon. La cigarette et les autres produits contenant de la nicotine par exemple sont en proscrites. Elles ont en effet la capacité de modifier la structure génétique des cellules au sein de l’organisme. Ce faisant, ces produits toxiques provoquent des chaînes de mutation qui découlent souvent sur le cancer de poumon.

Ainsi, si vous êtes un grand fumeur, l’idéal serait de vous faire consulter auprès d’un médecin pour définir le risque de développer cette pathologie un jour. Si vous souffrez de ce mal, un diagnostic précoce peut être d’une importance capitale dans votre prise en charge. Dans le cas contraire, arrêter le tabagisme serait la meilleure option pour ne pas mettre votre vie en danger.

Les facteurs génétiques

Il est vrai que trop s’exposer aux agents cancérigènes peut créer des dommages de diverses natures sur l’appareil respiratoire. Mais, il existe aussi des gens qui développent le cancer du poumon, tout en ignorant absolument la cause. Dans de tels cas, l’idéal est d’établir l’arbre généalogique afin de procéder à des vérifications.

Le plus souvent, ces personnes portent les gènes mutés de cette pathologie qui se transmettent dans la descendance. Il est ainsi très important de mettre en place un suivi médical dans toute la famille et de doubler de vigilance pour réduire le risque de voir le cancer de poumon faire des ravages.

La pollution atmosphérique

La pollution atmosphérique atteint aujourd’hui des niveaux records. Cela explique aussi la prévalence des maladies pulmonaires au sein de la population. Les engins mécaniques utilisés au sein des industries, les motos et voitures émettent en fait des gaz qui polluent énormément l’atmosphère. Ceux-ci se mélangent à l’air et diffusent à travers les narines en se confondant aux gaz respiratoires.

Inhalés sous de fortes doses, ils peuvent être assez dangereux. C’est pourquoi aujourd’hui, il est très important de faire une transition écologique en passant aux véhicules qui émettent peu de gaz toxiques.

L’exposition à des sources de rayonnement

Les rayonnements bien que leur utilisation présente de nombreux avantages pour l’homme peuvent aussi être dangereux. Ils sont utlisés pour la réalisation du scanner, l’imagerie par résonnance magnétique et beaucoup d’autres examens en imagerie médicale. Mais, lorsqu’ils sont absorbés en de fortes doses, ces derniers peuvent provoquer des modifications dans le code génétique de certaines cellules pulmonaires.

Dans beaucoup de cas, les conséquences sont des lésions minimes, mais elles peuvent aussi découler sur des pathologies cancéreuses. C’est d’ailleurs pourquoi il est conseillé de ne pas se rendre dans les zones contrôlées. Par contre, pour les personnes qui travaillent avec la radioactivité, il existe des règles strictes à respecter.