Endométriose : comment éviter les complications ?

0
24

L’endométriose est une pathologie dont souffrent plusieurs femmes dans le monde et pour laquelle aucune mesure préventive n’a encore été trouvée à ce jour. Il s’agit en effet d’une maladie chronique qui peut durer jusqu’à la ménopause. Elle doit néanmoins être bien prise en charge pour éviter certaines complications. Quelles sont alors les mesures préventives à adopter contre les complications d’une endométriose ? Cet article vous en dit plus.

Poser un diagnostic

Pour éviter les complications de l’endométriose, il est avant tout primordial de poser un diagnostic. Ce diagnostic en imagerie médicale permet en effet au patient de connaître le stade d’évolution de la maladie et aux médecins de savoir les mesures à adopter.

Les examens d’imagerie contribuent activement au diagnostic et à une meilleure prise en charge chez les patientes qui souffrent de l’endométriose. Cet examen permet en effet d’avoir une vue de près sur le mal en question, autrement dit le premier diagnostic.

Cependant, après les résultats obtenus, la patiente arrive à avoir des idées claires sur l’évolution de l’endométriose. Si la maladie vient tout juste de naître, il est possible de l’assommer par des traitements.

Réduire la complexité de l’endométriose sur la qualité de vie

Les complications qu’engendre l’endométriose peuvent être réduites de deux manières.

Réduction de la douleur

L’endométriose provoque de grandes douleurs, surtout dans le bas-ventre. Ces douleurs empêchent souvent la femme de profiter de son quotidien comme il le faut. Pour donc venir à bout de cette douleur, les antalgiques sont souvent recommandés. Il s’agit notamment des produits comme  :

  • Le paracétamol ;
  • L’aspirine ;
  • Les opiacés ;

Ces antalgiques sont seulement utilisés sous recommandation médicale, et cela en fonction de la douleur créée par l’endométriose.

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical est recommandé en cas d’échec des antalgiques. C’est en effet une opération qui se fait afin de nettoyer les cellules souillées du vagin, comme vous pouvez le voir sur ce site.

Cependant, au cours du traitement chirurgical, les cellules souillées se voient détruites. L’endométriose étant présente dans l’organisme se voit à son tour rétrécie et menacée. Les capteurs générant les atroces douleurs au niveau du bas-ventre sont détruits au cours de l’opération chirurgicale. De plus, si la patiente souhaite avoir des enfants, le traitement chirurgical est le plus recommandé afin d’éradiquer définitivement la douleur.

Pratiquer un traitement hormonal

Le traitement hormonal survient après le diagnostic et la prescription des antalgiques. Il est souvent proposé par les spécialistes de la santé afin d’éviter les complications après diagnostic de l’endométriose.

En effet, le traitement hormonal est considéré comme une sorte de contraception, mais qui empêche l’apparition des menstrues. Ainsi, lorsqu’il est adopté, toutes les lésions causées par la maladie sont traitées. De plus, ce traitement est considéré comme une ménopause passagère. Si le désir de concevoir se fait ressentir, le spécialiste de la santé peut y mettre fin. Néanmoins, c’est un traitement qui permet de mieux vivre avec l’endométriose. De plus, cela évite au maximum les complications et remet l’organisme sur pied tout au long de la période définie.